gomme résine

L’arbre à myrrhe est aussi appelé balsamier. C’est un arbrisseau dont la taille ne dépassera jamais quelques mètres de hauteur. Il est originaire d’Afrique de l’Est. Au mois de septembre, il produit de petites fleurs oranges en même temps que de nombreux nœuds se forment au tronc. On y recueille la myrrhe, cette gomme-résine aromatique dont les pouvoirs ont de tout temps fasciné les Hommes, et continuent aujourd’hui de nous faire don de leurs bienfaits.

La myrrhe, un arbrisseau aux pouvoirs antiques consacré lors de la Noël

Les Égyptiens de l’Antiquité se servaient déjà cette gomme-résine aromatique et de ses propriétés pour embaumer leurs morts. Par la suite, on trouvera des traces de la myrrhe dans d’autres cultures et religion. Elle est particulièrement célèbre pour avoir constitué, avec l’or et l’encens, l’un des trois cadeaux faits par les Rois mages à l’enfant Jésus. C’est d’ailleurs pourquoi elle est proposée dans la longue rubrique Noël du site Holyart ou chez tout autre spécialiste des arts sacrés et des produits religieux.

La myrrhe est en effet un produit représentatif de la culture chrétienne, et peut s’insérer dans un ensemble de rituels de Noël ou en être purement détachée. Si l’on choisit pour les fêtes de respecter ces traditions, on peut trouver également chez des professionnels comme Holyart le matériel nécessaire à la constitution d’une crèche, mais aussi des produits de consommation, des livres sacrés, des encensoirs ou des moules à hostie.

myrrhe

Les bienfaits de cette gomme-résine aromatique

Néanmoins, la myrrhe peut être évidemment consommée pour ses simples bienfaits intrinsèques, sans aucune considération religieuse. Outre qu’elle possède des effets purifiants sur l’air, ses propriétés relaxantes permettent également aux hommes de gagner en sérénité. Utilisée pour ces raisons, on la projette alors dans l’air par le biais d’un diffuseur.

Mais qu’elle se présente sous forme de gomme-résine aromatique, d’huile essentielle ou de teinture, la myrrhe est surtout usitée pour des applications cutanées ou des émulsions. Elle est principalement connue pour accélérer la cicatrisation et soulager les maux de gorge. Elle est aussi utile pour lutter contre les mycoses et pour ses effets anti-inflammatoires et analgésiques. Elle évite enfin les infections de la peau en cas de blessure.

Intégrer la myrrhe dans une hygiène de vie tournée vers le bien-être

Ainsi, la gomme-résine aromatique qu’est la myrrhe permet de lutter de manière naturelle contre un ensemble de désagréments quotidiens. Elle s’articule donc particulièrement bien avec une hygiène de vie basée sur le recours aux médecines douces comme l’acupuncture, ou avec des techniques de relaxation et de méditation. On peut la coupler avec la prise de produits homéopathiques.

Elle trouve enfin toute sa place dans un mode de vie fait d’équilibre en tout domaine. Il est intuitif de lier l’usage de la myrrhe à une alimentation pensée en premier lieu pour le bien-être apporté sur le moyen et le long terme : limitation des protéines animales, consommation de fruits et de légumes issus de l’agriculture biologique, de jus de fruit antioxydant, sans oublier les légumineuses. Il convient également de favoriser les céréales complètes comme le riz brun, le millet ou l’avoine, afin de parfaire son équilibre de vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here